Et si vous rajoutiez un peu d’eau dans votre vie quotidienne ?

Nous avions déjà abordé le rôle essentiel de l’eau pour notre équilibre physiologique. Au quotidien, très simplement, en buvant tout au long de la journée et en choisissant son eau de boisson, c’est déjà un geste bien-être important. Mais l’eau peut vous apporter bien plus avec toutes les pratiques de l’hydrologie qu’apprennent et conseillent les naturopathes.

C’est en partie grâce à Vincent Priessnitz (1799 – 1851), paysan polonais, que les bases de l’hydrologie moderne furent posées et en particulier celles de l’usage thérapeutique de l’eau froide. L’histoire raconte qu’en 1816 suite à une grave fracture des côtes et à un pronostic médical négatif, il se serait guérir par des applications d’eau froide. Suivront d’autres grands noms comme Sébastien Kneipp, Louis Kuhne ou Alexandre Salmanoff.

L’usage de l’eau par voie externe va agir principalement sur les humeurs, nos liquides corporels (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires). Il est ainsi possible de « déplacer » jusqu’à 2 litres de sang et un peu de lymphe par simple usage de l’eau.

—Déplacement des humeurs

L’eau à différentes températures va agir sur nos humeurs par des actions de vasodilatation, de vasoconstriction et d’alternance entre les deux pour favoriser la tonicité vasculaire :

  • —Le chaud les attire vers la peau et décongestionnent les organes internes
  • —Le froid les refoule vers l’intérieur du corps et congestionnent les organes internes
  • —Le tiède les équilibre entre périphérie et intérieur

Actions nerveuses et glandulaires

L’eau va aussi agir sur nos systèmes nerveux et hormonal :

  • —Le chaud apaise par action du système nerveux parasympathique
  • —Le froid stimule par action du système nerveux orthosympathique et la sécrétion d’adrénaline

Les différents usages

En hydrologie externe, de multiples techniques et usages sont possibles : les bains généraux et locaux, le thermalisme, la thalassothérapie, les bains super-caloriques de Salmanoff, les bains à remous, à jets ou à bulles, le hammam, le sauna, les bains de siège, de pieds, de bras ou de mains, la douche écossaise, les bains dérivatifs, la marche pieds nus dans la rosée du matin, dans un lac ou la mer et l’usage de cataplasmes par exemple.

Nous vous proposerons prochainement des articles spécifiques sur certaines de ces techniques pour que vous puissiez, si vous le souhaitez, les expérimenter. Le mieux étant d’être conseillé par un-e naturopathe pour qu’elles soient intégrées à votre programme d’hygiène de vie personnalisé et utilisées sans risques.

Mais pourquoi pas commencer dès à présent faire de l’hydrologie chez vous, au quotidien, et de manière simple et économique ? Et si vous testiez l’usage de la bouillotte ?

Pour quelques euros en supermarché, la bouillotte, pourra devenir votre compagnon bien-être au quotidien. Placée sur le ventre elle favorisera la détente après une journée chargée. Positionnée sur la zone du foie (à cheval sur les dernières côtes et le ventre à droite de l’abdomen), elle en favorisera le bon fonctionnement pour contribuer à une régulation hormonale et acido-basique normale de l’organisme.

Pour éviter les risques de brulure, encore faut il l’utiliser correctement :

  • Utilisez de l’eau chaude mais non bouillante pour remplir votre bouillotte
  • Laissez toujours un linge entre la bouillotte et votre peau

Vous pouvez aussi utiliser des bouillottes sans eau car maintenant plein de modèles différents sont disponibles.

Un bon livre, une bonne série, de la musique douce ou simplement un beau ciel d’été étoilé avec votre bouillotte et le moment bien-être peut commencer 🙂

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *