Bien vieillir au quotidien

De sa conception à sa maturité sexuelle, un organisme vivant se développe, puis arrive un jour où le processus continu du vieillissement s’installe. C’est ce que l’on appelle la sénescence. L’être humain est en quête permanente pour trouver le remède miracle qui pourrait arrêter ou freiner ce processus, en oubliant souvent qu’il dispose déjà au quotidien, dans son mode de vie, de beaucoup de leviers pour “bien vieillir”. 


Le vieillissement correspond à l’ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme à partir d’un certain âge. Il se caractérise souvent par une perte d’adaptation sur plusieurs niveaux.

En France l’espérance de vie est de 85,4 ans pour les femmes et 79,2 ans pour les hommes (1). Cependant l’espérance de vie en bonne santé, ou espérance de vie sans incapacité (EVSI (1)) est de 64,2 ans pour les femmes et 63,4 pour les hommes. L’espérance de vie en bonne santé augmente donc moins vite que l’espérance de vie, nous vivons donc souvent un plus grand nombre d’années en mauvaise santé.

Les théories du vieillissement

Il existent de très nombreuses “théories” du vieillissement et c’est un domaine de recherche en constante ébullition. Ce qui nous fait vieillir est multi-factoriels avec une composante génétique mais aussi épigénétique et personnelle à chaque individu.

Néanmoins certains facteurs de vieillissement semblent faire consensus aujourd’hui, comme par exemple :

  • La réduction des télomères
  • Le stress oxydatif des radicaux libres
  • La glycation des protéines

Les télomères

Un télomère est une région située à l’extrémité d’un chromosome.

A chaque division cellulaire les télomères raccourcissent, et plus ils raccourcissent, plus il y a un risque de perte d’information génétique nécessaire au fonctionnement de la cellule et donc moins la cellule est « jeune » et « saine ».

A partie d’une certain longueur de télomère, la division cellulaire ne se fait plus et la cellule devient plus fragile voir même non viable (mécanisme d’apoptose)

Notre corps étant bien fait, il existe une enzyme, la télomérase, capable d’inverser le processus en rallongeant les télomères

Une hygiène de vie adaptée, avec une alimentation équilibrée et variée (riche en produits bruts, en végétaux colorés, avec une faible consommation de produits ultra-transformés) et une activité physique quotidienne d’environ 30 à 40 minutes en continue, sont des éléments essentiels dans le bon fonctionnement de la télomérase.

Le stress oxydatif

La présence excessive de radicaux libres (molécules instables) dans l’organisme peut induire des dommages ou des lésions souvent irréversibles sur nos cellules. Cet équilibre perturbé entre la formation de radicaux libres et la capacité du corps à les neutraliser constitue un stress oxydatif pour l’organisme.

Les radicaux libres en excès peuvent finir par modifier entièrement la structure ou les propriétés d’une molécule. Si cette molécule est l’ADN, qui constitue le matériel génétique de la cellule, cela peut donner des lésions impropres aux fonctions vitales de la cellule

Malheureusement aujourd’hui les sources favorisant la production de radicaux libres sont multiples et peuvent dépasser régulièrement nos capacités de neutralisation provoquant une réaction en chaîne très dommageable :

  • Le stress chronique
  • Les pollutions agricoles, chimiques, médicamenteuses
  • Les pollutions atmosphériques et tabagiques
  • L’excès d’alcool
  • L’alimentation industrielle, la suralimentation
  • Les modes de cuisson à haute température
  • L’exposition solaire excessive, etc.

L’alimentation et une meilleure gestion du stress et de nos émotions sont des facteurs favorisant une réduction du stress oxydatif. En particulier la consommation de végétaux, comme les légumes et les fruits, qui sont riches en vitamines, minéraux, oligoéléments et polyphénols (pigments des végétaux aux propriétés anti-oxydantes).

La glycation

La glycation est une réaction de « caramélisation » des protéines avec des sucres découverte en 1912 par Louis Camille Maillard et qui porte son nom. Un aliment (par exemple viande, poisson ou céréales) cuit à haute température peut brunir, c’est la réaction de Maillard. Ce même phénomène a lieu dans le corps lorsqu’il y a un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie).

La glycation produit des résidus appelés Produits Avancés de Glycation ou Advanced glycation end-products (AGEs) qui sont difficilement détruits et éliminés et donc qui s’accumulent dans l’organisme et peuvent conduire à :

  • Des lésions et vieillissements cellulaires et tissulaires
  • Une rigidification des tissus
  • Une inflammation et une détérioration des vaisseaux sanguins et des cellules nerveuses
  • L’hémoglobine glyquée, le cholestérol LDL et HDL glyqué, etc.
  • Une perturbation du système immunitaire
  • A d’autres troubles variés : cataracte, hypertension, athérosclérose, maladies neurodégénératives, etc.

Des leviers existent au quotidien pour réduire les réactions de glycation :

  • Réduire fortement sa consommation de sucres et de produits contenant des sucrés ajoutés en traquant les produits ultra-transformés
  • Privilégier des aliments à index glycémique (IG) bas ou des régimes pauvres en glucides (cétogène, « low carb »)
  • Privilégier des produits bruts et non raffinés et des modes de cuisson doux

D’une manière générale une hygiène de vie équilibrée avec moins de stress, de l’activité physique régulière et une alimentation maison permet de limiter la glycation des protéines.

Bien vieillir

« Bien vieillir » c’est donc bien vivre et c’est synonyme d’une bonne hygiène de vie tout au long de la vie pour ralentir le processus de vieillissement et disposer d’un corps en bon état physique et physique.

La naturopathie permet d’accompagner le « bien vieillir » par une meilleure hygiène de vie globale basée sur les 4 piliers de la santé :

  • Hygiène alimentaire
  • Hygiène émonctorielle
  • Hygiène physique
  • Hygiène émotionnelle

Vous souhaitez découvrir la naturopathie tout en aidant des naturopathes en formation ? N’hésitez pas à contacter l’école pour participer gratuitement à une consultation lors des journées de pratiques cliniques.

 


(1) Espérance de vie source INSEE 2014, espérance de vie en bonne santé source Eurostat entre 2004 et 2014 (légère diminution pour les femmes et augmentation pour les hommes)

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *