Des indicateurs pour évaluer son poids ?

L’alimentation est un élément essentiel à notre bien-être physique et psychique. C’est aussi un levier incontournable dans une démarche globale de gestion du poids et un des trois axes majeurs de l’accompagnement naturopathique. Mais pour bien gérer son poids avec des actions adaptées dans son hygiène de vie quotidienne, encore faut il l’évaluer objectivement.

La prise de poids a des causes multiples qui souvent se combinent pour mettre la balance dans le rouge : génétique, suralimentation, sédentarité, médicaments, stress, perturbation de la flore intestinale, etc.

Physiologiquement la prise de poids est une augmentation de la masse grasse (les tissus adipeux), la masse maigre (les muscles, si il y a une activité physique régulière) et de la rétention d’eau.

Le surpoids et l’obésité augmentent les facteurs de risques de nombreux troubles : diabète de type 2, cardiovasculaires, hypertension artérielle, syndrome métabolique, cancer, etc.

Quels indicateurs pour évaluer et suivre son poids ?

Même si cela est encore sujet à de nombreux débats, se peser régulièrement, de préférence avec une balance à impédancemètre et en déduire des indicateurs objectifs est un bon moyen de savoir où vous en êtes.

Plusieurs indicateurs permettent d’identifier un éventuel surpoids, par exemple : l’IMC ou Indice de Masse Corporel (le plus connu, définit en 1997 par l’OMS) et l’obésité abdominale.

L’indice de masse corporelle (IMC) est une grandeur qui permet d’estimer la corpulence d’une personne. Il se calcule en divisant le poids en kg par la taille en mètre élevée au carré : poids (kg)/ taille2 (m2)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’utilise pour évaluer les risques liés au surpoids chez l’adulte. Des intervalles standards (maigreur, indice normal, surpoids, obésité) sont définit en se basant sur la relation constatée statistiquement entre l’IMC et le taux de mortalité :

L’obésité abdominale, quand à elle, caractérise le type androïde chez l’adulte où l’excès de masse graisseuse est situé au niveau de l’abdomen donnant un ventre très volumineux.

Cette morphologie est impliquée dans le syndrome métabolique qui est associé à des risques plus élevés de maladies potentiellement graves.

Les critères de mesure du tour de taille en Europe sont : ≥ 80 cm chez la femme et ≥ 94 cm chez l’homme

Néanmoins avant tout souhait de perdre du poids il est important d’évaluer, par exemple avec son naturopathe : si il y a vraiment surpoids, le « pourquoi » du besoin de perte de poids, les éventuels facteurs psycho-émotionnels associés, les contraintes de son envirronement de vie, son alimentation et ses comportements alimentaires, etc.

Dans tous les cas un avis médical sera un prérequis à tout régime contraignant ou prise de complément alimentaire soit disant « amaigrissant ».

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *