Le sommeil, élément clé de votre bien-être

La science explique chaque jour un peu mieux l’importance du sommeil dans notre hygiène de vie, et pourtant (1) :

  • Nous dormons 1h30 de moins qu’il y a 50 ans
  • 45 % des 25-45 ans estiment ne pas assez dormir
  • 1/5 des français souffrent d’insomnie

Le sommeil est essentiel à notre équilibre

Santé, performance, vigilance et bonne humeur, ne peuvent exister sans un sommeil de qualité. Nous passons 1/3 de notre vie à dormir, mais ce n’est pas 1/3 de vie à ne rien faire !

Dormir c’est aider le corps dans sa croissance, sa récupération, sa maturation physique et psychique pour lui permettre de garder son équilibre. Comprendre et préserver son capital sommeil est un élément clé de notre bien-être au quotidien.

Une mécanique de précision

Nos journées sont rythmées par deux états fondamentaux qui constituent notre rythme biologique (rythme circadien) : veille et sommeil.

La glande pinéale, située dans la boite crânienne, sécrète la mélatonine de manière synchronisée avec la diminution de la lumière du jour pour déclencher les « mécanismes du sommeil ».

Mais des facteurs extérieurs peuvent perturber la mécanique : horaires irréguliers, rythmes de vie intenses, contraintes professionnelles, travail de nuit, exposition tardive à des sources de lumières, voyage, exercice physique, médicaments, etc.

Les grands états du sommeil

Le sommeil n’est pas uniforme, il se compose de plusieurs cycles avec des stades de sommeil différents. Un adulte dort en moyenne 7h30 en semaine et 8h30 le weekend.

Un cycle de sommeil se divise en 2 grands états : sommeil lent pour 75% du temps (qui se divise lui même en 1/3 de sommeil lent léger et 2/3 de sommeil lent profond) et sommeil paradoxal pour 25%.

Une nuit peut être représentée par un hypnogramme où sont représentés les différents stades de sommeil pour former 3 à 5 cycles d’environ 90 minutes :

Hypnogramme

Bien dormir est vital

Le sommeil est un facteur clé du développement du système nerveux pour la plupart des animaux.

C’est un système complexe qui permet le maintien de l’équilibre des grandes fonctions de l’organisme : hormonale, neurologique, cognitive, métabolique, etc.

Il permet par exemple la régénération de l’organisme (avec par exemple le rôle de l’hormone de croissance qui est sécrétée pendant le sommeil lent profond), la régulation du système immunitaire (pendant le sommeil nous produisons plus de globules blancs), la consolidation des apprentissages ou la prévention du stress avec la régulation du taux de cortisol.

Et pourtant notre dette de sommeil peut atteindre l’équivalent d’une nuit de privation totale de sommeil par semaine !

Comment agir au quotidien ?

La belle mécanique du sommeil peut avoir de nombreux ratés. Une fois les causes organiques éliminées, reste parfois l’insomnie qui résiste …

La naturopathie pourra apporter plusieurs solutions pour accompagner les troubles du sommeil avec par exemple :

  • Adapter son environnement de sommeil : lumière, bruit, température, optimiser son temps passer au lit, etc.
  • Reprogrammer son sommeil en adaptant son comportement : ne pas céder aux signaux de sommeil en début de soirée, dormir uniquement dans sa chambre, ne pas essayer de dormi “à tout prix” si le sommeil ne vient pas, se lever tous les jours à heure fixe, etc.
  • Améliorer son hygiène de vie globale : alimentation, activité physique, rituels su soir, gestion du stress, etc.
  • Utiliser en complément la phytothérapie, l’aromathérapie, les fleurs de Bach ou la réflexologie plantaire par exemple.

Des solutions existent pour mieux dormir et elles doivent être adaptées à chaque profil de dormeur. En effet, maximal à la naissance, notre besoin de sommeil diminue avec l’âge et varie d’une personne à l‘autre.


(1) Agence nationale de santé publique (“Santé Publique France”)

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *