Prendre soin de son intestin

L’intestin est essentiel à notre bien-être : 80 % de notre système immunitaire y est localisé et c’est à son niveau que sont absorbés les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Des bactéries qui nous veulent du bien

Il y a plus d’un siècle, on a découvert la flore intestinale et son rôle important dans la digestion. Composée à 90% de bactéries se nourrissant de nos résidus alimentaires, ces micro-organismes constituent ce que l’on appelle aujourd’hui le microbiote intestinal. Depuis une trentaine d’années, les recherches scientifiques mettent en évidence des rôles encore plus importants de ce microbiote pour notre santé et notre vitalité.

Escherichia coli, une des nombreuses espèces de bactéries présente dans la flore intestinale

Bactéries et organisme : une coopération gagnante…

Au-delà de la dégradation des déchets alimentaires, notre flore intestinale joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre organisme, comme par exemple :

  • La gestion de nos défenses immunitaires,
  • la synthèse de vitamines (K, B8, B12),
  • la régulation de l’absorption de certains micronutriments : acides gras, calcium, magnésium, etc.,
  • la stimulation du transit et du renouvellement des cellules de la muqueuse intestinale,
  • la neutralisation de nombreux micro-organismes pathogènes d’origines bactériennes et virales

… mais un équilibre fragile !

Si notre microbiote intestinal est perturbé ou déséquilibré, on dit qu’il y a une dysbiose, et cela peut avoir des conséquences néfastes sur notre bien-être. Les recherches ont mis en évidence les liens possibles entre des déséquilibres du microbiote intestinal et certaines pathologies comme l’asthme, l’obésité, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, etc.

Préserver son équilibre intestinal pour préserver son bien-être

A chaque repas nous pouvons agir pour favoriser les bonnes bactéries en consommant certains aliments qui vont aider leur développement et leur activité. Vous pouvez par exemple :

  • Consommez plus de fibres en mangeant plus de végétaux car elles ont des effets « prébiotiques » en nourrissant les bonnes bactéries : poireaux, asperges, endives, salsifis, topinambours, céréales complètes, légumineuses (haricots secs, lentilles, petits pois, pois chiches, pois cassés, fèves, …), ail, échalotes, oignons, bananes, fruits frais de saison, etc. Préférez les cuissons douces à la vapeur ou « al dente » pour maximiser l’effet prébiotique.
  • Préférez les préparations maison et réduisez la consommation de sucres blancs, de produits contenant des sucres ajoutés et de produits à base de farines blanches car ils favorisent les fermentations intestinales.
  • Consommez régulièrement des aliments riches en « probiotiques » sources de bonnes bactéries : produits lacto-fermentés, choucroute crue, yaourts aux laits animaux ou végétaux, kéfir, ayran, kombucha, papaye fermentée, formages à trous, pain au levain, olives, etc.

A vos fourneaux pour prendre soin de votre microbiote intestinal  🙂

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *