Quelques mots sur Paracelse

Après Hippocrate il y a 2 semaines, voici une autre source d’inspiration pour la naturopathie : Paracelse (1493-1541), de son vrai nom était Théophraste Bombast Von Hohenheim.

Médecin alchimiste suisse, très marginal, il était convaincu que la médecine devait être fondée sur :

  • La philosophie
  • L’astronomie et l’astrologie
  • L’alchimie
  • La sagesse

Nous lui devons la « Théorie des signatures », fondée sur le fait que les plantes offrent parfois des ressemblances avec certaines parties du corps qu’elles sont censées soigner. La colchique, par exemple, possède un bulbe en forme de gros orteil et c’est justement pour soigner la goutte que l’on utilise la colchique depuis le Ve siècle.

Selon les alchimistes, les plantes montraient de cette manière l’image, la « signature » de leurs pouvoirs, de par la volonté divine.

Pour Paracelse : “le médecin doit être un serviteur de la nature. Il doit aider le pouvoir curatif de la nature et être un serviteur courageux de Dieu”. 

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *