Le Tai-chi-chuan… pour l’esprit et le cœur

Cet art martial chinois très ancien (dit « interne ») est souvent réduit aujourd’hui à une simple gymnastique de santé. Pourtant, il comporte avant tout une véritable dimension spirituelle, à travers le travail de l’énergie appelée “chi“.

 

L’équilibre psychologique

Le Tai-chi est une discipline mettant particulièrement l’accent sur la concentration mentale, l’équilibre physique, la respiration et le relâchement musculaire.

La pratique régulière peut se révéler efficace dans la prévention de certains troubles émotionnels. Que ce soit au niveau de l’anxiété, de la gestion globale du stress toxique, des troubles de l’humeur ou de l’estime de soi, des améliorations ont été constatées chez bon nombre de sujets.

Le Tai-chi peut donc contribuer à l’amélioration de la santé mentale de ses adeptes.

 

Le Tai-chi et les risques de maladies cardiovasculaires

Même si le Tai-chi est une pratique à intensité faible, voire modérée, il aurait des bienfaits sur le système cardiovasculaire, au même titre que des activités sportives plus intenses.

Les exercices d’intensité plus faible permettent effectivement de soutenir l’effort sur des périodes de temps plus longues.

Pratiquer cette discipline permettrait ainsi de réduire les facteurs de risques cardiovasculaires tels que l’hyperlipidémie (augmentation du taux de lipides dans le sang) ou l’hypertension.

 

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *