Quelques mots sur l’argile

L’argile est une roche. Elle représente environ 15% de l’écorce terrestre. Il se peut qu’à l’origine, la vie soit apparue dans l’argile et non pas dans l’eau. Etonnant, non ?

A travers les civilisations, l’argile n’a cessé de s’imposer, que ce soit pour des usages thérapeutiques ou encore pour la construction. Les animaux eux-mêmes se dirigent spontanément vers l’argile lorsqu’ils sont blessés ou malades.

Sans entrer trop loin dans le détail, il faut savoir qu’il existe principalement deux sortes d’argiles : les argiles à 2 couches (comme la kaolinite ou argile
« blanche ») et les argiles à 3 couches (comme les Illites ou argile « verte » et les Smectites ou argile « verte » de haute Provence).

Chaque type d’argile aura des utilisations distincte. Les 2 couches (« blanche ») sont plutôt utilisées pour les problèmes d’inflammation, de muqueuse digestive, de régulation pH ou encore pour le sang, le visage (masque) et l’érythème fessier.

De son côté, l’argile 3 couches (« verte ») s’intéressera plutôt aux processus de
drainage, de détoxification, de revitalisation, de contrôle de la diarrhée ainsi que dans le cadres d’autres usages externes.

Catégories : Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *